Confinement 2 – Newsletter 4 (22/11/2020)

Solennité du Christ Roi de l’Univers

Mon Dieu donne-moi la sérénité, d’accepter toutes les choses que je ne peux changer. Donne-moi le courage de changer les choses que je peux, et la sagesse d’en connaître la différence.

(Prière de la sérénité)

Chers amis, 

Voici notre Newsletter n°4 ! 

Nous avons maintenant une échéance sur la reprise des messes, puisqu’on nous annonce que l’absence de célébrations liturgiques ordinaires continuera jusqu’au 1er Décembre. 

Nous avons encore deux dimanches sans messe : ce dimanche qui est le dernier de l’année liturgique avec la fête du Christ-Roi de l’Univers, et la semaine prochaine, avec l’entrée dans le temps de l’Avent. 

Dans cette Newsletter, vous trouverez la prière de la sérénité : 

« Mon Dieu donne-moi la sérénité, d’accepter toutes les choses que je ne peux changer. Donne-moi le courage de changer les choses que je peux, et la sagesse d’en connaître la différence ».

Que le Seigneur nous donne d’accepter cette situation avec patience, lui demandant de nous fortifier en sa présence. 

La liturgie nous fait vivre le mystère célébré au présent. Un événement du passé est rendu présent par la liturgie. Lorsque nous célébrons Pâques, nous sommes rendus présent au mystère de la résurrection du Christ qui s’est vécu, il y 2000 ans. La fête du Christ-roi est une exception. Nous ne sommes pas rendus présent à un événement du passé, mais à un événement du futur. Le Christ vient dans la gloire à la fin des temps, pour juger toute chose. Et la liturgie de ce jour nous rend présent à ce jour de la fin des temps.Ce jour-là la victoire finale du Christ sera manifestée. Elle nous est donc rendue présente en ce jour. Nous en vivons en espérance, comme le dit saint Paul : « Car nous avons été sauvés, mais c’est en espérance ; voir ce qu’on espère, ce n’est plus espérer : ce que l’on voit, comment peut-on l’espérer encore ? » (Rm 8, 24)

 P. Philippe PARANT

Confinement 2 – Newsletter 3 (15/11/2020)

33ème dimanche du Temps Ordinaire

Tournons-nous vers Dieu: « Pourquoi te désoler, ô mon âme, et gémir sur moi ? Espère en Dieu ! De nouveau je rendrai grâce : il est mon sauveur et mon Dieu ! »

(Psaume 62)

Chers amis, 

Voici notre Newsletter n°3 ! 

Ne nous laissons pas abattre par la morosité ambiante, et tournons-nous vers Dieu, comme nous y invite le psaume 62, que vous trouverez dans cette Newsletter : « Pourquoi te désoler, ô mon âme, et gémir sur moi ? Espère en Dieu ! De nouveau je rendrai grâce : il est mon sauveur et mon Dieu ! »

Ne nous laissons pas prendre par toutes les controverses et mauvaises nouvelles dont les médias raffolent et qui nous enlèvent la paix du cœur.  Le Seigneur seul est notre secours, mettons-en lui notre confiance, Lui seul gardera nos cœurs dans la paix.

 P. Philippe PARANT

Confinement 2 – Newsletter 2 (08/11/2020)

32ème dimanche du Temps Ordinaire

Ce temps nous invite à être inventif, en cherchant à faire la volonté du Seigneur en toute chose : « Ma nourriture, c’est de faire la volonté de Celui qui m’a envoyé et d’accomplir son œuvre » (Jn 4, 34)

Chers amis, 

Voici notre Newsletter du confinement n°2. Vous y trouverez de nombreuses informations : ouverture des églises Saint-Exupère et Notre-Dame de Lourdes, comment vivre le dimanche dans ce temps de confinement, où suivre la messe, des intentions de prières, de quoi nourrir notre prière, etc… 

Durant ce confinement les liens entre nous passent par la voie numérique : ouverture du nouveau site internet, page Facebook, diffusion de vidéos sur une page Youtube. Nous n’oublions pas le téléphone : il peut être bon de passer un petit coup de téléphone pour prendre des nouvelles. Et pourquoi ne pas porter à un voisin qui n’a pas internet cette lettre directement dans sa boîte aux lettres.

Malgré ce temps d’épreuve du confinement, de l’isolement qu’il produit, de jeûne eucharistique, d’incertitude dans l’avenir, de peur de la maladie, notre vie chrétienne doit continuer. Et comme dit le dicton : « Celui qui n’avance pas recule », il nous faut mettre à profit ce temps pour avancer et continuer notre vie chrétienne dans toutes ses dimensions : 

– La vie spirituelle par la prière, l’adoration possible dans l’église,

– la formation chrétienne, en cherchant à approfondir notre foi

– la charité, en se souciant des plus pauvres, des malades, des personnes isolées

– la fraternité, en maintenant des liens entre nous, en nous souciant les uns des autres

– l’évangélisation, en témoignant de notre foi malgré tout.

Ce temps nous invite à être inventif, en cherchant à faire la volonté du Seigneur en toute chose : « Ma nourriture, c’est de faire la volonté de Celui qui m’a envoyé et d’accomplir son œuvre » (Jn 4, 34).


Confinement 2 – Newsletter 1 (01/11/2020)

Solennité de la Toussaint

Commencer le confinement par la fête de Toussaint est une invitation à le vivre comme des saints, unis à Dieu. L’évangile du jour est le texte des béatitudes, je me permets d’en rajouter une : « heureux ceux qui sont confinés, car ils ont le temps de chercher Dieu ! » – P. Philippe PARANT

Chers amis,

Alors que nous fêtons la solennité de la Toussaint, que la liturgie oriente nos regards vers cette multitude des saints qui vivent auprès de Dieu, voilà que nous rentrons dans un 2ème confinement qui nous est imposé par l’accélération de la propagation du coronavirus.

Il va nous falloir tenir bon, voilà pourquoi nous reprenons les liens par la voie électronique. Lors du premier confinement, vous aviez souhaité être tenus au courant de la vie de la paroisse qui continue malgré le confinement. Je reprends bien volontiers ce moyen pour maintenir ce lien.

Cette photo prise, il y a quelques jours dans l’église Saint Exupère illustre bien cette fête de Toussaint : par les saints, la lumière divine éclaire notre monde car comme disait le curé d’Ars, « là où les saints passent, Dieu passe avec eux ». Commencer le confinement par la fête de Toussaint est une invitation à le vivre comme des saints, unis à Dieu. L’évangile du jour est le texte des béatitudes, je me permets d’en rajouter une : « heureux ceux qui sont confinés, car ils ont le temps de chercher Dieu ! »

P. Philippe PARANT